Saint-Adolphe-d'Howard - Projet Hydro-Québec - Projet Hydro
Inscrivez-vous à l'Infolettre
 
 

Message de la mairesse et du comité aviseur au comité de vigilance

 

Saint-Adolphe-d’Howard, le 8 octobre 2014

Message de la mairesse et du comité aviseur
aux membres du comité de vigilance

Au cours des dernières semaines, plusieurs résidents et responsables d’associations de protection de lacs ont à nouveau manifesté leur inquiétude face au projet de ligne à haute tension du Grand-Brûlé-dérivation-Saint-Sauveur. À la suite de la rencontre du 4 septembre du comité régional (CTR) mis sur pied par Hydro-Québec, nous avons appris que la société d’État a présenté au CTR un tracé A optimisé qui n’a pas été modifié de façon significative par rapport à celui présenté au printemps 2013. Ce tracé passerait toujours à proximité du village et plusieurs lacs seraient touchés.

Voyant que toute la région des Laurentides continue de demander que ce projet soit soumis aux audiences du BAPE, le ministre Pierre Arcand a fait paraître une lettre ouverte le 24 septembre dernier. Le ministre y affirme que le comité, à partir de critères techniques et économiques, « a analysé dix scénarios d’alimentation électrique et en a sélectionné trois qui ont fait l’objet d’une étude en profondeur sur le plan environnemental ». Nous tenons à vous rappeler que c’est face à l’absence de consensus sur un scénario à privilégier que le CTR a demandé à HQ de présenter un tracé A optimisé.

Les seules optimisations importantes apportées au projet jusqu’à présent touchent la hauteur des pylônes, qui serait en moyenne de 48 mètres (soit l’équivalent d’un édifice de 16 étages), et la largeur de l’emprise. La lettre du ministre fait état d’une « réduction de la largeur d’emprise de plus de 25% (46 mètres au lieu des 64 mètres annoncés) », ce qui nous semble inexact. En effet, il semble que la largeur de l’emprise variera entre 46 mètres et 64 mètres.

Malgré l’opposition des élus, malgré l’absence d’acceptabilité sociale, Hydro semble avoir pris pour acquis que ce tracé sera celui recommandé par le CTR le 15 octobre puisqu’elle a déjà convoqué les maires et préfets pour leur présenter ce tracé le 16 octobre au matin. Le comité aviseur de St-Adolphe est consterné par cette convocation précipitée. « Selon la représentante de la municipalité au sein du CTR, Sarah Perreault, les membres du CTR n’ont vu jusqu’à présent que des optimisations sommaires sur la base de données incomplètes. De plus, Hydro a refusé de leur remettre les documents concernant ces premières optimisations afin qu’ils puissent se préparer de façon adéquate pour la rencontre du 15 octobre. Plus inquiétant encore, Hydro a fait savoir qu’elle contacterait les propriétaires touchés par le tracé dès la fin octobre. Hydro aurait-elle décidé «d’imposer» sa solution ?

Pourtant, le Ministre Arcand, lors de son passage à Tout le monde en parle dimanche dernier, a affirmé que « l’acceptabilité sociale, c’est maintenant devenu la chose la plus importante. Quand une entreprise arrive, la première chose qu’on leur demande quand on les rencontre c’est « êtes-vous sûrs que dans tel projet, vous avez l’acceptabilité sociale? Êtes-vous allés rencontrer les maires? Êtes-vous allés rencontrer les citoyens? Êtes-vous allés sur place pour voir si ce projet-là est un projet d’emblée acceptable pour les citoyens? »

Rappelons pourquoi notre demande d’un BAPE a reçu l’appui de toutes les instances politiques de la région des Laurentides. C’est que les infrastructures prévues pour ce projet de double ligne de 120 kV auront les mêmes impacts sur l’environnement qu’une ligne de transport de 315 kV qui elle, serait soumise au BAPE en vertu du règlement sur l’évaluation et l’examen des impacts sur l’environnement. Ce règlement, datant du début des années 80, ne tient pas en compte que les infrastructures utilisées pour les lignes de transport sont beaucoup plus imposantes et robustes depuis la crise du verglas qu’a connu le Québec en 1998.

Encore une fois, contrairement à ce que le ministre laisse entendre dans sa lettre du 24 septembre, nous tenons à réitérer que nous ne contestons pas la nécessité du projet. Ce que nous contestons, ce sont les façons de faire, le manque de transparence et le manque de rigueur d’Hydro-Québec dans ce dossier. Alors que nous cherchons des solutions, Hydro-Québec semble plutôt faire la sourde-oreille.

Vendredi, la mairesse de Saint-Adolphe-d’Howard, le préfet et le préfet-adjoint de la MRC des Pays-d’en-Haut iront rencontrer la commission permanente sur l’énergie et les ressources naturelles de la Fédération québécoise des municipalités. Nous souhaitons fermement, à l’issue de cette rencontre, obtenir leur appui à notre demande que ce projet soit soumis aux audiences du BAPE.

La mobilisation continue!

Votre mairesse,                                                          Denise Payette
Lisette Lapointe                                                         Comité aviseur

Suivez-nous sur Facebook


Partagez cette page avec vos ami(e)s



logo

Municipalité de Saint-Adolphe-d'Howard
1881, chemin du Village
Saint-Adolphe-d'Howard, Québec J0T 2B0
Tél.: (819) 327-2044 poste 224
Sans frais: 1-855-327-2044 poste 224
Fax: (819) 327-2282 

Courriel :Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site Internet :  http://www.stadolphedhoward.qc.ca/index.php